Allan Holdsworth : Le virtuose de la guitare

Article publié le

Article écrit par Noah Deacon

Guitariste Jazz - Allan Holdsworth

Allan Holdsworth est un guitariste de jazz qui a joué avec de nombreux grands musiciens de jazz. Il a également enregistré de nombreux albums solo. Sa musique est caractérisée par une technique de guitare virtuose et une improvisation créative.

Allan Holdsworth : le pionnier du Jazz fusion

Allan Holdsworth est un guitariste de jazz fusion britannique. Il a joué avec de nombreux groupes et artistes, dont Soft Machine, Tony Williams Lifetime, Frank Zappa, Jean-Luc Ponty et Gong. Il a également enregistré plusieurs albums en tant que leader. Holdsworth est considéré comme l’un des guitaristes les plus influents du genre jazz fusion. Sa musique combine des éléments de jazz, de rock et de musique classique.

Holdsworth a commencé sa carrière musicale en jouant du saxophone alto dans le Yorkshire, en Angleterre. Il a rapidement abandonné le saxophone pour se concentrer sur la guitare. En 1967, il a rejoint le groupe psychédélique britannique Soft Machine. Il a joué sur leur premier album, The Soft Machine, en 1968. Holdsworth est resté avec le groupe pendant deux ans, avant de quitter en 1970 pour rejoindre Tony Williams Lifetime.

Holdsworth a joué sur deux albums du groupe, Emergency! Et Believe It. En 1971, il a quitté Lifetime pour rejoindre Frank Zappa. Il a joué sur trois albums de Zappa : Waka/Jawaka, Hot Rats et The Grand Wazoo. En 1972, Holdsworth est revenu à Lifetime pour enregistrer l’album A Tribute to Jack Johnson. Cet album était un hommage au boxeur américain Jack Johnson.

Après avoir quitté Lifetime pour la seconde fois, Holdsworth est allé en France pour jouer avec le violoniste Jean-Luc Ponty. Ils ont joué ensemble pendant deux ans et ont enregistré cinq albums : King Kong, The Jean-Luc Ponty Experience with the George Duke Trio, Electric Connection, Upon the Wings of Music et Aurora. En 1976, Holdsworth est revenu au Royaume-Uni et a rejoint le groupe Gong. Il a joué sur l’album Gazeuse!

En 1977, Holdsworth a commencé à enregistrer ses propres albums solo. Son premier album solo était IONIANESQUE. Il a ensuite sorti les albums SECRET INGREDIENTS (1977), VELOCITY CHANGES (1978), ROAD GAMES (1979), METAPHOR (1980) et ALL NIGHT WRONG (1982). En 1984, Holdsworth a sorti l’album ATAVACHRON, qui était un hommage à son ami et mentor, l’guitariste britannique Jeff Beck.

Holdsworth est considéré comme l’un des plus grands guitaristes de fusion jazz de tous les temps. Sa musique combine des éléments de jazz, de rock et de musique classique. Il a été influencé par des guitaristes tels que Charlie Christian, Django Reinhardt, Wes Montgomery et Barney Kessel. Holdsworth est également connu pour son utilisation innovante de l’effet chorus sur sa guitare.

Allan Holdsworth : un virtuose de la guitare

Allan Holdsworth est un guitariste anglais de jazz fusion né le 6 août 1946 à Bradford, dans le Yorkshire. Il a commencé sa carrière musicale au milieu des années 1960, en jouant dans des groupes de rock et de blues. Dans les années 1970, il a commencé à se concentrer sur le jazz fusion et a rapidement acquis une réputation de virtuose de la guitare.

Holdsworth a joué avec de nombreux musiciens célèbres, dont Frank Zappa, Soft Machine, Jean-Luc Ponty, Tony Williams et Bill Bruford. Il a également enregistré de nombreux albums solo, dont les plus célèbres sont IOU (1982) et Atavachron (1986). Holdsworth est considéré comme l’un des guitaristes les plus influents du jazz fusion, et son style unique de jeu a été copié par de nombreux musiciens.

Allan Holdsworth a grandi dans une famille musicale. Son père était tromboniste dans le brass band local, et Allan a appris à jouer du piano à l’âge de 8 ans. Quand il avait 11 ans, son père lui a acheté sa première guitare électrique, une Hofner President. Allan s’est rapidement intéressé à la musique rock et blues, et à l’âge de 16 ans, il a rejoint son premier groupe, The Hawks.

Au début des années 1970, Allan Holdsworth a rejoint le groupe Soft Machine, qui était alors l’un des groupes les plus populaires du jazz fusion. Soft Machine a enregistré trois albums avec Holdsworth : Bundles (1975), Softs (1976) et Alive & Well – Recorded in Paris (1977). Au cours de cette période, Holdsworth a également enregistré un album solo intitulé Visions of the Emerald Beyond (1984).

En 1986, Holdsworth a rejoint le groupe U.K., qui comprenait également le bassiste John Wetton et le batteur Bill Bruford. U.K. a enregistré deux albums : U.K. (1978) et Danger Money (1979). Après la dissolution du groupe U.K., Holdsworth est retourné à la musique jazz fusion et a enregistré plusieurs albums solo très acclamés par la critique, dont Atavachron (1986) et Secrets (1989).

Au cours des années 1990 et 2000, Holdsworth a continué à explorer de nouveaux territoires musicaux, en experimentant avec divers styles et en utilisant de nouvelles technologies. Il a notamment travaillé avec le guitariste système GCX Ground Control et le podiateur Pod HD500X. En 2014, Allan Holdsworth a été inducté au Rock and Roll Hall of Fame.

Allan Holdsworth : un innovateur du Jazz

Allan Holdsworth est un guitariste de jazz britannique né le 6 août 1946 à Bradford, en Angleterre. Il a joué avec de nombreux groupes et artistes de jazz, de rock et de fusion, et a enregistré plusieurs albums en tant que leader.

Holdsworth a été considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de fusion de tous les temps. Il a été décrit comme « un génie de la guitare » par Frank Zappa, qui l’a invité à jouer sur son album You Can’t Do That on Stage Anymore, Vol. 2. Les guitarristes de rock Eddie Van Halen, Steve Vai et Joe Satriani ont tous salué Holdsworth comme une influence majeure.

Holdsworth a commencé sa carrière musicale en jouant du saxophone alto avant de se concentrer sur la guitare. Il a rejoint la bande de rock psychédélique Igginbottom en 1969 avant de se joindre à Soft Machine en 1971. Il a ensuite joué avec Jean-Luc Ponty et Tony Williams Lifetime avant de fonder son propre groupe, U.K., en 1977. Après le dissolution du groupe en 1980, Holdsworth est revenu aux projets solo et a enregistré plusieurs albums pour les labels Enigma Records et Restless Records.

Holdsworth est considéré comme un pionnier du style de jeu technique appelé « legato », qui consiste à jouer des notes en utilisant les doigts plutôt que la technique du tremolo. Il a également développé une technique unique d’utilisation des harmoniques artificiels. Sa musique est caractérisée par des solos improvisés mélodiques et atonaux et des progressions d’accords complexes.

Holdsworth est considéré comme un virtuose de la guitare, et ses solos ont été décrits comme « impressionnants » et « labyrinthiques ». Ses albums solo ont reçu des critiques favorables de la part des critiques musicaux, mais ont eu peu de succès commercial. Holdsworth a été élu « Guitariste non-vocaliste de l’année » par la magazine Guitar Player à cinq reprises entre 1984 et 1988.

Allan Holdsworth : un musicien hors du commun

Allan Holdsworth est un guitariste de jazz anglais né le 6 août 1946 à Bradford, en Angleterre. Il est considéré comme l’un des plus grands guitaristes de jazz de sa génération.

Holdsworth a commencé sa carrière musicale en jouant du saxophone alto avant de se concentrer sur la guitare. Il a été influencé par les guitaristes Charlie Christian et Django Reinhardt, ainsi que par le pianiste Bill Evans.

Holdsworth a joué avec de nombreux grands musiciens de jazz, dont Miles Davis, Tony Williams, Stan Getz, et Chick Corea. Il a également enregistré plusieurs albums en solo, dont l’un des plus célèbres est Secrets.

Holdsworth est connu pour son style de jeu unique, qui allie virtuosité technique et expression emotionnelle. Il est également reconnu pour son utilisation innovante de l’harmonie et de la polyphonie.

Holdsworth est considéré comme l’un des plus grands guitaristes de jazz de sa génération. Il a été influencé par les guitaristes Charlie Christian et Django Reinhardt, ainsi que par le pianiste Bill Evans.

Holdsworth a joué avec de nombreux grands musiciens de jazz, dont Miles Davis, Tony Williams, Stan Getz, et Chick Corea. Il a également enregistré plusieurs albums en solo, dont l’un des plus célèbres est Secrets.

Holdsworth est connu pour son style de jeu unique, qui allie virtuosité technique et expression emotionnelle. Il est également reconnu pour son utilisation innovante de l’harmonie et de la polyphonie.

Allan Holdsworth : un géant du Jazz

Allan Holdsworth est un guitariste de jazz britannique né le 6 août 1946 à Bradford, en Angleterre. Il a joué avec de nombreux groupes et musiciens de jazz, rock et fusion, notamment Soft Machine, Tony Williams Lifetime, Jean-Luc Ponty et Frank Zappa.

Holdsworth a été décrit comme « l’un des guitaristes les plus innovants et les plus influents de sa génération ». Sa musique est caractérisée par l’utilisation d’harmonies modales, d’approches polyphoniques et d’une technique de tapping unique. Il a été élu « meilleur guitariste de jazz de l’année » par la revue Guitar Player en 1989, 1990 et 1991.

Holdsworth est né le 6 août 1946 à Bradford, dans le Yorkshire de l’Ouest, en Angleterre. Il a été élevé à Bradford par sa mère, Beryl, après le divorce de ses parents. Il a appris la guitare à l’âge de eight ans sur une guitare acoustique Höfner President que son père lui avait offerte. À l’âge de 14 ans, il a commencé à prendre des cours de guitare classique avec Hilda Harris. Harris était une élève du guitariste flamenco Andrés Segovia. Elle a enseigné à Holdsworth la technique du tremolo flamenco, qui allait plus tard influencer sa propre technique de tapping sur la guitare électrique.

Holdsworth a rejoint son premier band amateur, The Falcons, à l’âge de 15 ans. Il a ensuite joué dans les groupes locales The Dukes of Bedford et Igginbottom’s Wrench. À cette époque, il s’intéressait principalement au rock and roll et au rhythm and blues. À 17 ans, il a découvert la musique de John Coltrane et Miles Davis, ce qui l’a poussé à se concentrer sur le jazz.

En 1966, Holdsworth est allé vivre à Londres pour essayer de percer dans le milieu musical professionnel. Il a rapidement rejoint le group psychédélique The New Avengers, qui comprenait également le bassiste Paul Williams et le batteur Guy Evans. Le groupe n’a pas connu le succès escompté et s’est rapidement séparé. Holdsworth est ensuite revenu à Bradford pour ouvrir une boutique de guitares avec son ami Jimmy Bainbridge. En 1968, il est retourné à Londres pour rejoindre le groupe Atomic Rooster comme guitariste suppléant pour une tournée en Allemagne. La même année, il a fait ses débuts sur album avec The Promise par The Dukes of Bedford.

Allan Holdsworth a été un guitariste de jazz reconnu mondialement pour son style inimitable. Il a popularisé une technique de guitare unique qui a influencé de nombreux autres guitaristes. Holdsworth était une force créative et il a laissé une riche contribution à la musique jazz. Sa mort en 2017 a laissé un vide dans la scène musicale, mais son héritage perdurera à travers ses enregistrements et les musiciens qu’il a inspirés.

FAQ de Allan Holdsworth

Notez cet article

Laisser un commentaire

Je suis Noah, un simple passionné de jazz qui a découvert ce genre musical en école de musique pendant mes cours d’histoire du jazz. J’ai commencé par regarder la complexité des partitions lorsque ce n’était pas de l’improvisation.
Jazz > Artistes de Jazz > Les guitaristes de Jazz > Allan Holdsworth : Le virtuose de la guitare