La vie jazz de Clifford Brown

Article publié le

Article écrit par Noah Deacon

Clifford Brown - Trompettiste

Qui était Clifford Brown ?

Clifford Brown était un trompettiste de jazz né en 1930 et décédé en 1956. C’était un trompettiste et compositeur les plus influents des années 1950 du jazz américain. Brown est né le 27 avril 1930 et décédé le 26 juin 1956 à l’âge de 26 ans. Sa famille a déménagé à New York quand il avait quatre ans.

Il a commencé à jouer de la trompette à 12 ans et est devenu musicien professionnel lorsqu’il a rejoint le groupe de Dizzy Gillespie à 16 ans.

Les premiers enregistrements de Brown ont été réalisés avec Dizzy Gillespie en 1944-45 pour Savoy Records. Ces enregistrements montrent la virtuosité de Clifford Brown en tant que soliste, déjà apparente à un jeune âge.

Le premier album de Brown en tant que leader est sorti sur Prestige Records en 1954 avec Max Roach à la batterie et Sonny Rollins

Il est mort à 25 ans dans un accident de voiture dû à un conducteur ivre le 25 juillet 1956.

Les premières années et les débuts de Clifford Brown dans la musique

Il est né en 1930 à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Sa mère jouait du piano et son père du trombone, il a donc grandi immergé dans la musique. Il a commencé la clarinette à l’âge de 11 ans et est passé à la trompette peu de temps après. Il a fréquenté l’Université Duquesne pour l’université.

Il a étudié la musique à l’Université Duquesne, où il a rencontré et joué avec de nombreux musiciens de jazz qui deviendront plus tard célèbres eux-mêmes. Les premières années de Clifford Brown ont été passées à jouer dans des groupes qui ont joué des concerts dans des danses et des clubs locaux.

Brown est allé à New York en 1952 pour poursuivre une carrière de musicien professionnel – une décision qui allait changer sa vie pour toujours. Après avoir joué avec plusieurs groupes et noué des contacts dans l’industrie de la musique, Brown a eu l’opportunité d’enregistrer pour Blue Note Records en 1953.

La grande percée de Brown est survenue à 18 ans lorsqu’il a rejoint l’orchestre de Dizzy Gillespie en tant que plus jeune membre. Il est devenu célèbre pour sa capacité à jouer à la fois avec précision et feu, c’est pourquoi ils l’ont appelé “Brownie” ou “Clifford Brown Jr”.

<h2″>Les influences musicales de Clifford Brown et comment elles ont changé son cheminement de carrière</h2″>

Clifford Brown était l’un des musiciens de jazz les plus influents du XXe siècle. Ses influences musicales font de lui une légende.

Brown s’est intéressé à la musique dès son plus jeune âge. Il a été influencé par ses parents, qui jouaient de la musique pour lui et ses frères et sœurs avant le coucher tous les soirs. En vieillissant, il a également écouté une variété de musiciens de jazz et imitait souvent leurs styles avec ses propres instruments.

Après avoir écouté “It Don’t Mean A Thing If It Ain’t Got That Swing” de Duke Ellington, Brown a commencé à jouer de la musique jazz. Il écoutait également des disques de Miles Davis, John Coltrane et Thelonious Monk afin d’en savoir plus sur la musique jazz.

Il a également écouté d’autres genres musicaux tels que la musique classique ou Nar King cole ou encore Louis Jordan parce qu’il voulait être complet quand venait le temps de

L’ascension de la carrière de Clifford Brown en tant qu’artiste solo

Les solos de Brown se caractérisent par leur virtuosité technique, leur puissance rythmique et leur dense improvisation contrapuntique. Il était considéré comme le trompettiste de jazz le plus influent de son temps. Brown est souvent cité comme une influence majeure sur les musiciens ultérieurs, tels que Miles Davis et Freddie Hubbard.

Trois musiciens directement influencés par la carrière de Clifford Brown.

Le style de Brown était unique et innovant, mais il n’a jamais eu l’occasion d’enregistrer beaucoup en raison de sa mort prématurée à 25 ans.

Clifford Brown a été décrit comme “l’un des trompettistes de jazz les plus influents” par les critiques et les musiciens. Il est né en 1933 à Philadelphie, en Pennsylvanie, et est décédé tragiquement à 25 ans en 1956 lorsque sa voiture a percuté un autre véhicule alors qu’il rentrait chez lui après un concert avec le quintette de Max Roach près de Philadelphie. Le style de Brown était unique et innovant, mais il n’a jamais eu l’occasion d’enregistrer beaucoup en raison à un désintérêt de son label ou du public. Les enregistrements de Brown étaient relativement inconnus jusqu’à ce que Jerry Wexler et Ahmet Ertegun les découvrent et les rééditent dans les années 1970.

Brown a joué avec de nombreux grands musiciens tels que Miles Davis, Max Roach et Duke Ellington. Il est décédé à l’âge de 25 ans car il a été impliqué dans un accident de voiture alors qu’il était sur la route avec des amis.

Les meilleurs albums de Clifford Brown

Les albums de Clifford Brown sont sortis dans les années 1950 et 1960, mais ils sonnent encore frais aujourd’hui. Ses albums sont considérés comme l’une des meilleures musiques de jazz jamais enregistrées.

Les meilleurs albums de Clifford Brown :

  • Sextuor de Clifford Brown (1954)
  • Clifford Brown with Strings (1954)
  • Les enregistrements Blue Note complets de Clifford Brown (1953-56)
  • Plus de blues et la vérité abstraite (1960)

[affimax keyword=”Clifford Brown”]

Le premier album de Clifford Brown, “Clifford Brown with Strings” (1954) est considéré comme sa meilleure œuvre. C’est un album qui contient des arrangements pour quatuor à cordes de George Handy.

Les autres albums de Brown incluent: “More Study in Brown” (1955), “Brownie Eyes” (1956) et “Clifford Brown with Strings, Volume 2” (1960).

Conclusion : L’évolution de Clifford Brown

Clifford Brown était un trompettiste et compositeur de jazz né en 1926 et décédé en 1956. Il est considéré comme l’un des plus grands trompettistes de tous les temps.

Le style musical de Brown comprenait du hard bop et du cool jazz. Son style de jeu de trompette, à partir de la fin des années 1940, se distingue par sa légèreté, sa clarté et son agilité.

L’héritage de Brown a été honoré par l’UNESCO avec un Jazz Master Award (1998), une NEA Jazz Masters Fellowship (1990) et un Grammy Lifetime Achievement Award (1987).

Les meilleurs trompettistes de Jazz

5/5 - (5 votes)

Laisser un commentaire

Je suis Noah, un simple passionné de jazz qui a découvert ce genre musical en école de musique pendant mes cours d’histoire du jazz. J’ai commencé par regarder la complexité des partitions lorsque ce n’était pas de l’improvisation.
Jazz > Artistes de Jazz > Les meilleurs trompettistes de Jazz > La vie jazz de Clifford Brown