Le trompettiste de Jazz le plus connu

Sommaire

Louis Armstrong était un musicien de jazz américain qui a eu une influence majeure sur le développement de la musique de jazz. Ses contributions ont commencé à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, où il a commencé à jouer du cornet et de la trompette à un très jeune âge. Il a rejoint son premier groupe en 1922, à l’âge de 19 ans.

L’enfance de Louis Armstrong

Le père d’Armstrong était un ouvrier d’usine qui a abandonné sa famille alors que Louis n’avait que sept ans. Malgré cela, il a réussi à vivre une enfance autrement heureuse. Il aimait jouer du clairon dans l’orchestre de la Nouvelle-Orléans,les Cornet Kings. Il a également entamé une relation avec un trompettiste beaucoup plus âgé que lui qui lui a fait découvrir les subtilités de l’instrument.

Son talent a été reconnu très tôt et, à l’âge de 15 ans, il jouait dans le groupe avec Eddie Lang. Il a aussi rencontré son idole à cette époque, King Oliver. Peu après que Louis ait eu 18 ans, le Creole Jazz Band de King Oliver est venu à la Nouvelle-Orléans à la recherche de nouveaux talents. Le groupe l’a non seulement accepté comme membre mais lui a permis d’écrire des arrangements.

Les débuts de carrières de Louis Armstrong

Plusieurs mois après avoir rejoint le groupe, ils ont enregistré un disque qui a propulsé Louis dans la célébrité. La chanson était « Chimes Blues », et elle est devenue un standard du jazz. Cependant, son ascension vers la gloire ne s’est pas faite sans controverse. Il a rejoint Fletcher Henderson à New York en 1924, ce qui a suscité l’émoi des critiques qui le considéraient comme étantune « copie » du cornettiste plus talentueux, Bix Beiderbecke.

Armstrong et New York

C’est à New York que Louis Armstrong a rencontré sa compagne de toujours, Lil Hardin. Ils ont été mariés pendant près de trente ans avant de finir par divorcer. Pendant la même période, il a également enregistré un albumLes Hot Five, avec le pianiste Earl Hines.

Explosition de la popularité de Louis Armstrong

Armstrong est devenu de plus en plus populaire dans les années 30 et 40 grâce à ses performances comiques dans les films. Il est ensuite devenu une célébrité internationale après avoir rejoint « Satchmo : The Great Louis Armstrong », un nouveau groupe qui comprenait de nombreux musiciens prometteurs comme le guitariste Django Reinhardt et le violoniste Stéphane Grappelli. Pendant la majeure partie de sa carrière, il a été l’un des musiciens noirs les mieux payés d’Amérique et d’Europe, principalement en raison de sa présence sur scène et de sa voix électrisante. Sa célébrité n’a jamais faibli, même après sa mort en 1971.

Les dernières années de Louis Armstrong

En plus d’être musicien, il a aussi eu une vie modesteen dehors de la musique. Il ne s’est marié qu’une seule fois et n’a pas eu d’enfants, bien qu’il ait été le parrain de nombreux enfants à la Nouvelle-Orléans. Sa maison était de taille modeste et même après être devenu célèbre, il a travaillé sans relâche pour soutenir sa famille à la Nouvelle-Orléans, qui a été très durement touchée par la Grande Dépression.

En 1952, Louis est devenu le premier homme noir à figurer sur la couverture du magazine Time. En 1962, le Président John F Kennedy lui a remis la médaille présidentielle de la liberté, qui est la plus haute distinction civile des États-Unis. En 1959, Louis a enregistré l’une de ses chansons les plus connues « What a Wonderful World », qui deviendra un tube populaire pour George Michael 30 ans plus tard.

La mort de Louis Armstrong

Armstrong est mort d’une insuffisance cardiaque le 6 juillet 1971 dans sa ville natale de la Nouvelle-Orléans. Il n’avait que 69 ans. Il est enterré au cimetière de Flushing dans le Queens, à New York. Sa mort a marqué la fin d’une époque pour la musique de jazz et les musiciens, dont beaucoup l’avaient considéré comme une véritable célébrité après avoir atteint une renommée mondiale grâce à sa carrière. Il a laissé derrière lui un immense héritage musical qui comprend plus de 600 enregistrements avec plus de 100 millions d’albums vendus dans le monde.

L’héritage de Louis Armstrong

La chanson qui a propulsé Louis dans la célébrité. La chanson s’appelait « Chimes Blues », et elle est devenue un standard du jazz. Cependant, son ascension vers la gloire ne s’est pas faite sans controverse. Il a rejoint Fletcher Henderson à New York en 1924, ce qui a provoqué des remous chez les critiques qui le considéraient comme une « copie » du cornettiste plus talentueux, Bix Beiderbecke.

Son nom est largement associé à la musique jazz, même si ce n’est pas tout à fait exact puisqu’il jouait aussi de la trompette et qu’il était encore plus connu en tant qu’artiste. Louis Armstrong était une véritable légende musicale, dont l’influence continue de se faire sentir trois décennies après sa mort.

« What a Wonderful World » »What a Wonderful World » l’une des chansons les plus populaires de Louis, a été écrite au cours des dernières années de sa vie. George Michael, un musicien et producteur anglais, a sorti une version reprise en 1987 qui est devenue un tube numéro un dans de nombreux pays du monde. C’est une chanson intemporelle qui reste pertinente même aujourd’hui.
« What a Wonderful World » n’est pas seulement une chanson indémodablemais un exemple parfait du rêve américain. L’ascension de Louis Armstrong, d’un enfant pauvre de la Nouvelle-Orléans à un artiste de renommée mondiale, est l’une des réussites les plus remarquables.

La médaille présidentielle de la liberté

En 1959, le président John F Kennedy a décerné à Louis Armstrong la plus haute distinction civile américaine : la médaille présidentielle de la liberté. En janvier 2009, le président américain Barack Obama lui a décerné le même honneur à titre posthume pour commémorer le centenaire de ses premiers enregistrements musicaux professionnels.
Mariage et divorces
Le mariage de Louis avec Lillian Harden n’a pas été heureux. Le couple a eu de nombreux conflits, qui ont finalement conduit à leur divorce en 1924. Louis a épousé Lil Hardin Armstrong deux fois : la première fois en 1924 et la seconde en 1942. Il n’a pas eu d’enfants à lui, bien qu’il ait été le parrain de nombreux enfants à la Nouvelle-Orléans pendant sa vie.

Louis Armstrong & Ella Fitzgerald

Au milieu des années 1930, Louis Armstrong s’est associé à la chanteuse de jazz Ella Fitzgerald pour se produire ensemble à de nombreuses occasions. Le duo « They Can’t Take That Away From Me » a été enregistré à cette époque et est devenu un succès numéro un dans les charts américains. Cette chanson est toujours considérée comme l’un des meilleurs duos de l’histoire de la musique.

Contributions culturelles

L’un des exemples les plus connus de fusion culturelle. Louis a combiné des éléments de la musique afro-américaine avec des influences caribéennes pour créer quelque chose d’entièrement nouveau : la musique jazz de la Nouvelle-Orléans. Il a aidé à répandre ce style dans toute l’Amérique et même dans le monde entier, devenant unvéritable ambassadeur du jazz.

Armstrong et Oscar Peterson

En 1978, Louis Armstrong et le pianiste Oscar Peterson ont enregistré un duo de « When The Saints Go Marching In ». Cet air célèbre avait déjà été interprété par Louis à de nombreuses reprises lors de ses concerts. En faisant équipe avec l’un des musiciens les plus éminents de l’histoire de la musique moderne, il a réussi à populariser davantage cette chanson et à l’établir comme un standard du jazz.

Louis Armstrong : le ténor du peuple

À l’âge de 69 ans, on a diagnostiqué à Louis Armstrong un cancer du poumon. Grâce à une opération, il a réussi à surmonter sa maladie et a continué à jouer pendant de nombreuses années par la suite. En se produisant sur scène jusqu’à la fin de sa vie, il en est venu à symboliser la musique comme un instrument de paix et d’unité entre tous les peuples du monde. Regarde Voici ce que je dis , qui a été filmé seulement deux mois avant sa mort en juillet 1971.

Les meilleurs albums de Louis Armstrong


La liste des meilleurs trompettistes de Jazz


Notez cet article