Hard Bop : Définition et histoire

Article publié le

Article écrit par Noah Deacon

Tout savoir sur le Hard Bop

Le hard bop est un style de jazz qui était populaire dans les années 1950. Il présente certaines similitudes avec le bebop, mais contient davantage d’éléments de blues et de gospel. Ce style est devenu très populaire avec l’enregistrement de “Airegin” par le saxophoniste Sonny Rollins en 1953.

Définition du hard bop

Le hard bop est un sous-genre du jazz apparu dans les années 1950. Il se caractérise par une forte section rythmique, une improvisation mélodique et une forte influence blues. Les caractéristiques du hard bop sont :

  • Section rythmique forte
  • Improvisation mélodique
  • Forte influence blues

Le hard bop a été popularisé pour la première fois par le trompettiste Miles Davis. , qui était l’un des principaux représentants du style dans les années 1950. Le hard bop est parfois appelé “hard swinging”.

Histoire du hard bop

hard bop - Histoire

Le hard bop est un sous-genre du jazz apparu dans les années 1950. C’était une réaction aux styles cool jazz et bebop qui étaient populaires à l’époque. Le terme “hard bop” a été inventé par le batteur Art Blakey en 1954 pour décrire la musique qu’il jouait avec Horace Silver’s Jazz Messengers. considéré comme le premier groupe de hard bop.

Les musiciens de jazz des années 1950 ont commencé à expérimenter le jeu et les compositions «modales», ce qui était un nouveau territoire pour eux car ils étaient auparavant limités à ne jouer que quelques standards de jazz conventionnels ou des chansons avec des arrangements «swing». L’album “Kind of Blue” de Miles Davis est souvent cité comme une référence dans ce genre.

Influences sur le genre

hard bop - Influences sur le genre

Le hard bop a été influencé par le bebop et le gospel. En outre, il a connu une résurgence dans les années 1960 après avoir été populaire pendant un certain temps. Aujourd’hui, il est toujours apprécié par de nombreux fans.
La musique blues a toujours été une énorme influence sur le jazz et le hard bop ne fait pas exception. Ce style de jazz contient plus d’éléments de blues que le bebop, ce qui le rend beaucoup plus soul et émotionnel. Les solos de saxophone sont aussi généralement beaucoup plus bluesy dans le hard bop .
Le gospel est une autre grande influence sur ce style de jazz. On peut entendre le chœur gospel dans de nombreux enregistrements de hard bop, et les mélodies pleines d’âme ajoutent beaucoup à la musique. De plus, le gospel a souvent un sentiment très spirituel qui convient parfaitement au jazz.

Comment écouter la musique Hard Bop ?

Pour écouter de la musique hard bop, vous devez vous assurer que vous écoutez le bon type de musique. Il existe de nombreux sous-genres différents tels que le cool jazz, le hard bop et le bebop. Vous pouvez également l’écouter en recherchant les bons artistes sur YouTube ou Spotify. .

Voici quelques aspects à prendre en compte lors de l’écoute de hard bop :

  • Écoutez d’abord la mélodie
  • Écoutez le tempo
  • Écoutez l’improvisation et le jeu expressif
  • Écouter les changements de signature rythmique

Par exemple, la mélodie de “Waltz for Debby” est dans la tonalité de fa # mineur et le tempo est de 108 bpm. Le hard bop a généralement un mètre 3/4, alors écoutez ce changement dans les arrangements et les rythmes. Écoutez comment les rythmes montent et descendent continuellement tout au long du passage.

Ce que d’autres personnes disent du hard bop :

Le hard bop est l’un des styles les plus importants de a musique Jazz. Il contient plsu d’éléemnts de blues et de gospel que le bebop, ce qui le rend plus beaucoup plus soul et émoitionnel

John Doe, Jazz Fanatic

Évolution du Hard Bop

Hard Bop - Évolution style

Le premier aperçu des caractéristiques du hard bop peut être observé dans le quintet formé en 1954 par le batteur Max Roach et le trompettiste Clifford Brown, puis rejoint en 1955 par le saxophoniste ténor Sonny Rollins. Le premier exemple de ce style est le groupe Jazz Messengers formé par le batteur Art Blakey et le pianiste Horace Silver en 1955. Ce dernier fera partie de son propre groupe appelé le Quintet.

En 1955, le trompettiste Miles Davis a engagé le saxophoniste John Coltrane (Sonny Rollins avait décliné l’offre) dans son quintet avec Red Garland (piano), Paul Chambers (basse) et Philly Joe Jones (batterie). À l’époque, Coltrane est encore un musicien inconnu.

En 1957, c’est au tour de Sonny Rollins de former son groupe composé de Silver, Monk, Chambers et autres – et aussi de lancer l’apparition du trombone dans le hard bop avec Jay Jay Johnson.

Blue Note et Prestige sont les deux principaux labels qui publient des groupes de hard bop. À cette époque, le style des couvertures d’album change radicalement.

Le soul jazz est né dans les années 1960 et 1970 du hard bop. Le saxophoniste et alto Jackie McLean a réussi à fusionner le hard bop et le jazz modal dans les années 1960 et dans les décennies suivantes.

 Albums populaires de Hard Bop

Hard bop - Albums populaires
  • A Night at Birdland (Vols. 1, 2, 3), Art Blakey, 1954
  • Walkin’, Miles Davis, 1954
  • Horace Silver and the Jazz Messengers, Horace Silver & the Jazz Messengers, 1955
  • Blue Train, John Coltrane, 1957
  • Blowing in from Chicago, Clifford Jordan et John Gilmore, 1957
  • Moanin’, Art Blakey & the Jazz Messengers, 1958
  • Somethin’ Else, Cannonball Adderley, 1958
  • Cool Struttin’, Sonny Clark, 1958
  • Finger Poppin’, Horace Silver, 1959
  • Work Song, Nat Adderley, 1960
  • Soul Station, Hank Mobley, 1960
  • Genius + Soul = Jazz, Ray Charles, 1961
  • Ready for Freddie, Freddie Hubbard, 1961
  • Maiden Voyage, Herbie Hancock, 1966
  • Page One, Joe Henderson, 1963
  • Saxophone Colossus, Sonny Rollins, 1956
  • Idle Moments, Grant Green, 1965

Pourquoi les gens l’aiment tant

Certains des plus grands noms de la musique jazz sont associés au hard bop. Parmi les grands exemples, citons Thelonious Monk, Miles Davis et John Coltrane. Ce style est encore joué aujourd’hui par des artistes comme Charles Mingus et David Murray.

Il est donc facilement compréhensible que les gens aiment le Hard Bop, car des musiciens talentueux ont utilisé ce style pour leur musique.
De plus, les éléments de blues et de gospel sont particulièrement attrayants, c’est pourquoi il est resté si populaire pendant de nombreuses années.
Le hard bop a peut-être perdu un peu de sa popularité ces dernières années, mais il a aussi connu une résurgence récemment. Ce style de jazz est toujours très important dans l’histoire de la musique jazz et continuera d’être apprécié par de nombreux fans pendant des années.

En conclusion, le hard bop est un excellent type de jazz que tout le monde devrait écouter. Il comporte plus d’éléments de blues et de gospel que le bebop, ce qui lui donne beaucoup plus d’âme et d’émotion

Les autres styles de jazz

5/5 - (5 votes)
Je suis Noah, un simple passionné de jazz qui a découvert ce genre musical en école de musique pendant mes cours d’histoire du jazz. J’ai commencé par regarder la complexité des partitions lorsque ce n’était pas de l’improvisation.
Jazz > Styles de Jazz > Hard Bop : Définition et histoire