Le Trip-Hop Jazz : Un mouvement souterrain jazzy et doux

Article publié le

Article écrit par Noah Deacon

Style jazz - Trip hop

Le trip-hop jazz est un mouvement underground qui connaît une popularité croissante depuis quelques années. Il s’agit d’une fusion de hip-hop, de jazz et de musique électronique qui comprend généralement des échantillons d’anciens disques mélangés à de nouveaux instruments. Le son est souvent caractérisé par des rythmes lourds, des lignes de basse synthétisées et des voix douces. On peut trouver du Trip-Hop Jazz dans des festivals comme Coachella ou Burning Man, mais il a aussi ses propres événements dédiés comme le Brainfeeder Festival ou Worldwide Gathering au Royaume-Uni.

Les origines du Trip-Hop Jazz

Il a été dit que le Trip-Hop Jazz est la fusion du jazz et du hip hop, mais cette affirmation ne rend pas compte de ses origines. La première utilisation connue du terme “Trip Hop” a été enregistrée dans une critique du premier album de Massive Attack, “Blue Lines”, en 1991. Cependant, ce n’est qu’en 1994 que le terme “Trip-Hop” a été utilisé pour décrire un genre de musique. Cela est dû au fait que les premiers albums de Trip-Hop sont sortis en 1991, mais qu’ils ne correspondaient à aucun genre spécifique à l’époque.

L’histoire du Trip-Hop Jazz

En 1994, DJ Shadow a sorti son premier album, “Endtroducing…..”. L’album est fortementinfluencé par le hip-hop, mais comprend également des éléments de soul et de funk. C’est l’un des premiers albums à être classé dans la catégorie “Trip-Hop”, même s’il est sorti un an après le premier album de Massive Attack.

Parmi les autres sorties Trip-Hop notables de 1994, citons “Maxinquaye” de Tricky et l’album éponyme de Portishead.

En 1995, la popularité du Trip-Hop a augmenté rapidement. Parmi les autres albums notables, citons : Who Can You Trust ? de Morcheeba, Taste of Rain de DJ Krush, et le deuxième album de Portishead, Dummy. L’année suivante, en 1996, sort le deuxième album de Massive Attack, intitulé Protection.Il est considéré comme un point de repère dans l’histoire du Trip-Hop.

En 1997 et 1998, de plus en plus d’artistes ont commencé à sortir des albums que l’on pourrait classer dans la catégorie “Trip-Hop” : Leftfield’s “Leftism”, le deuxième album de DJ Shadow, “Endtroducing….. (The Remixes)”, le troisième album studio de Morcheeba, Antidote, et le premier album de UNKLE, Psyence Fiction.

En 1999, le Trip-Hop est devenu un genre bien connu et a été présenté dans des magazines comme Rolling Stone et Spin. Cette année-là, Rephlex Records a sorti un album intitulé “Trip Hop Essentials”. L’album est une compilation de titres de divers artistes qui ont fait leurs preuves pour avoir une influence sur le genre.

En 2000, des artistes tels que DJ Krush ont sorti leurs premiers albums et sont devenus des contributeurs bien connus de la culture Trip-Hop. En 2001, le troisième album studio de Massive Attack est sorti, comprenant des chansons qui ont été utilisées dans plusieurs films hollywoodiens, dont “The Matrix Reloaded”. L’année suivante, 2002, a vu un déclin de la popularité du Trip-Hop, mais quelques sorties notables sont sorties cette année-là : Le deuxième album de UNKLE, “Never Never Land”, et le troisième album studio de DJ Shadow, “The Private Press”

Pourquoi un déclin de la popularité de ce style ?

Depuis son apogée à la fin des années 1990 et au début des années 2000, le Trip-Hop a connu une baisse d’intérêt. Cependant, cettece déclin peut être attribué à la montée du Dubstep, qui est une ramification plus hardcore du Trip-Hop. Aujourd’hui, des artistes tels que Jamie xx (membre du groupe The xx), KAYTRANADA et Mount Kimbie publient activement de nouveaux albums qui comportent des éléments du Trip-Hop

Quel est le son et en quoi diffère-t-il des autres genres ?

Ce genre est souvent downtempo et chilled, avec un accent prononcé sur le groove. Voici quelques-unes de ses caractéristiques :

  • Une concentration sur les lignes de basse et la batterie
  • Des voix échantillonnées ou des instruments de jazz
  • Des rythmes downtempo ou chill
  • Des tempos lents

Les meilleurs groupes de Trip Hop Jazz

  • Massive Attack – Bristol, Royaume-Uni (1991)
  • Tricky – Bristol, Royaume-Uni (1994)
  • Portishead – Londres, Royaume-Uni (1994)
  • UNKLE – Londres, Royaume-Uni (1994)
  • DJ Shadow – Davis, CA, États-Unis (1996)
  • Morcheeba – Londres, Royaume-Uni (1997)
  • Leftfield – Londres, Royaume-Uni (1990)

Aujourd’hui bien que la culture Trip-Hop ne soit pas encore très répandue, il y a quelques artistes Trip-Hop notables qui sortent encore activement de nouveaux albums, comme Jamie xx (membre de The xx), KAYTRANADA et Mount Kimbie.Si vous souhaitez faire partie de cette culture musicale underground, commencez par explorer ces artistes et leur musique. Vous ne serez pas déçu.

La meilleure façon de faire partie de la culture Trip-Hop est d’écouter la musique et de soutenir les artistes. Il n’y a pas vraiment d’autrepour en faire partie.

Pourquoi vous devriez écouter ce genre ?

Si vous en avez assez de la musique traditionnelle, le Trip-Hop Jazz est un genre formidable à explorer. Il offre un son unique que vous ne trouverez pas dans d’autres styles de musique. Donc, si vous cherchez quelque chose de nouveau, essayez le Trip-Hop Jazz. Vous ne serez pas déçu.

Les meilleurs albums de 

[affimax keyword=”trip-top jazz”]

Les autres styles de jazz

Notez cet article
Je suis Noah, un simple passionné de jazz qui a découvert ce genre musical en école de musique pendant mes cours d’histoire du jazz. J’ai commencé par regarder la complexité des partitions lorsque ce n’était pas de l’improvisation.
Jazz > Styles de Jazz > Le Trip-Hop Jazz : Un mouvement souterrain jazzy et doux