Joe Pass : un guitariste virtuose au talent incomparable

Article publié le

Article écrit par Noah Deacon

Joe Pass - Guitariste Jazz

Joe Pass est le nom de scène de Joseph Antony Jacobi Passalaqua , guitariste de jazz américain d’origine sicilienne né le 13 janvier 29 situé à New Brunswick, New Jersey (USA) et mort à New Brunswick, New Jersey (USA) et mort le 23 mai 24 avril 1994 à Los Angeles, Californie (USA).

On le surnomme souvent “l’Art Tatum de la guitare”. Le style solo de sa guitare est semblable au style du célèbre pianiste. Il a joué avec Ella Fitzgerald et le pianiste Oscar Peterson.

Biographie

Joe Pass est l’aîné de quatre enfants. Le père de Joe, Mariano Passalaqua, est un ouvrier sidérurgique industriel. Il grandit dans le quartier italien de Johnstown, en Pennsylvanie.

Il reçoit sa première guitare, la Harmony (en), en l’honneur de la célébration de son 9e anniversaire, après avoir vu une photographie de l’acteur Gene Autry posant en guitariste cow-boy. Il commence ses premières leçons en compagnie d’amis de son père. Son père le soutient lorsqu’il remarque que Joe passe la majorité de son temps libre avec l’instrument. Il l’encourage à apprendre les chansons à l’oreille, à jouer des chansons qui n’ont pas été spécifiquement écrites pour les guitares, à faire des gammes et à ne pas utiliser ” l’espace libre ” qui consiste à jouer des accords qui se trouvent entre les notes de la mélodie.

À l’âge de 14 ans, il jouait déjà dans des mariages et des fêtes de quartier et faisait partie de l’orchestre de Tony Pastor. Il jouait dans un ensemble qui était influencé par le Quintette du Hot Club de France de Django Reinhardt et était un fan de Charlie Christian.

A l’âge de 20 ans, il se rend à New York pour écouter les meilleurs artistes du moment. C’est à ce moment qu’il commence à tomber dans le piège de la dépendance. Pendant plus de dix ans, jusqu’au début des années 1960, il est victime de la drogue3. Il est arrêté à de nombreuses reprises avant d’être admis à Synanon, un centre de désintoxication. Pendant son séjour là-bas, il n’a pas cessé de jouer de la guitare.

Pendant son séjour à Synanon, le chanteur a enregistré avec un groupe composé de musiciens qui résidaient dans le centre. L’album s’intitule The Sounds of Synanon. Les critiques adorent le jeu de Joe à la guitare. Son séjour à Synanon dure trois ans, à la suite desquels il relance sa carrière musicale. Après la sortie de Synanon et son séjour à Synanon, il commence à jouer dans la région de Los Angeles avec les meilleurs musiciens et est finalement engagé comme guitariste de studio. Pendant les cinq années suivantes, le guitariste fait partie de sessions d’enregistrement jusqu’à ce que Norman Granz, producteur international de concerts de jazz, le convainque de rejoindre son groupe et de signer avec le label Pablo. C’est à ce moment-là qu’il a commencé sa carrière de musicien international.

En plus d’enregistrer pour le label Pablo, Joe a enregistré des albums solo (Virtuoso, For Django) et s’est produit avec divers groupes. Joe s’est notamment produit avec Oscar Peterson, Niels-Henning Orsted Pedersen, Zoot Sims et Ella Fitzgerald.

Il est décédé le 23 mai 24 avril 1994 d’un cancer du foie.

Style

Joe Pass joue essentiellement dans le style fingerpicking, mais fait occasionnellement usage du médiator. Son jeu solo, essentiellement pianistique, comprend une basse marquée jouée avec le pouce, des accords pour établir la structure harmonique, et des passages de corde à corde qui terminent le jeu. Son jeu de guitare est imbattable et hautement qualifié. Il peut interpréter des airs de bop complexes et rapides comme Cherokee ou How High the Moon en tant que soliste. La série Virtuoso (1973-1983) est une excellente illustration de son style.

Il arrange généralement ses compositions en parties mélancoliques et douces avec un rythme doux, puis en morceaux plus rimés où la basse est utilisée pour marquer le temps.

L’influence de la musique de Django Reinhardt est souvent très évidente, même si la musique et le rythme sont généralement plus doux. Il a enregistré son album pour Django en 1964. Matériel

Pendant longtemps, il a joué sur une guitare fabriquée par un luthier new-yorkais d’origine italienne, Jimmy D’Aquisto. Cet artisan de renom, qui fut l’apprenti du maître musicien John D’Angelico, fabriquait des guitares à l’unité . Ces guitares, très rares, ont une valeur énorme (pas neutre). Ensuite, le fabricant de guitares Ibanez a travaillé avec Joe pour créer une superbe guitare Joe Pass modèle JP20 dans les années 1980. C’est l’instrument sur lequel il a joué pendant la dernière année de sa vie. Epiphone a fabriqué l’Epiphone Joe Pass Emperor II en sa mémoire en 1994, juste avant sa mort. Il n’est pas certain que Joe ait jamais joué sur cet instrument. .

Discographie de Joe Pass

En tant que leader

  • 1963 : Catch Me !
  • 1964 :
    • Joy Spring
    • For Django
    • The Complete Pacific Jazz Joe Pass Quartet Sessions
  • 1965 : The Stones Jazz
  • 1966 : A Sign of the Times
  • 1967 : Simplicity
  • 1969 : Guitar Interludes
  • 1970 : Intercontinental
  • 1971 : Guitar Interludes
  • 1973 : Virtuoso
  • 1974 :
    • Portraits of Duke Ellington
    • Live at Donte’s
  • 1975 :
    • Oscar Peterson et Joe Pass à Salle Pleyel
    • Joe Pass at the Montreux Jazz Festival 1975
    • The Big 3
  • 1976 : Virtuoso No 2
  • 1977 :
    • Virtuoso No 3
    • Montreux ’77 – Live
  • 1979 :
    • I Remember Charlie Parker
    • Digital III at Montreux (compilation)
  • 1981 : George, Ira and Joe
  • 1982 : Eximious
  • 1983 :
    • Virtuoso No 4
    • We’ll Be Together Again
  • 1984 : Live at Long Beach City College
  • 1985 :
    • Whitestone
    • University of Akron Concert
  • 1987 : Sound Project
  • 1988 :
    • Blues for Fred
    • One for My Baby
  • 1989 :
    • Autumn Leaves
    • Summer Nights
  • 1990 : Appassionato
  • 1991 :
    • Virtuoso Live !
    • What’s New
  • 1992 :
    • Live at Yoshi’s
    • Joe Pass in Hamburg
  • 1993 : My Song

Albums Posthumes

  • 1994 : Songs for Ellen, enregistré en 1992
  • 1998 : Joe’s Blues, enregistré en 1968 / Unforgettable, enregistré en 1992
  • 2000 : Songs for Ellen, enregistré en 1974 lors des mêmes séances que Live at Donte’s
  • 2001: The Complete Pacific Joe Pass Quartet Sessions (Mosaic Records)1
  • 2001 : What Is There to Say, enregistré en 1990
  • 2002 : Meditation: Solo Guitar, enregistré en 1992
  • 2004 : Virtuoso in New York, enregistré en 1975

En tant que coleader

Avec Herb Ellis

  • 1973 : Jazz/Concord et Seven, Come Eleven
  • 1974 : Two for the Road

Avec Oscar Peterson

1973 : The Trio par Pablo Records

Album live, enregistré au club de jazz London House à Chicago. Pour cet album, Joe Pass, Niels Pedersen et Oscar Peterson sont récompensés en 1975 par un Grammy Awards dans la catégorie Best Instrumental Jazz Performance, Individual or Group.

1974 : The Giants par Pablo Records

Album studio. Avec le contrebassiste Ray Brown.

1975 Porgy and Bess Pablo Records.

Album studio.

Avec Niels-Henning Ørsted Pedersen

  • 1978 : Chops
  • 1979 : Northsea Nights

Autres

  • 1961 : Sounds of Synanon
  • 1977 : Quadrant, avec Milt Jackson
  • 1978 : Tudo Bem !, avec Paulinho Da Costa
  • 1981 : Checkmate, avec Jimmy Rowles
  • 1991 : Duets, avec John Pisano
  • 1994 : Roy Clark & Joe Pass Play Hank Williams, avec Roy Clark

En tant que sideman

Avec Les McCann

1962 : Somethin’ Special
1963 : Jazz as I Feel It

Avec Gerald Wilson Orchestra
  • 1962 : On Time / Moment of Truth
  • 1963 : Portraits
Avec Moacir Santos

1972 : Maestro

Avec Ella Fitzgerald
  • 1973 :
    • Take Love Easy
    • Newport Jazz Festival: Live at Carnegie Hall
  • 1974 :
    • Fine and Mellow
    • Ella in London
  • 1976 : Fitzgerald and Pass… Again
  • 1981 : Ella Abraça Jobim
  • 1982 : The Best Is Yet to Come
  • 1983 : Speak Love
  • 1986 :
    • Easy Living
    • Gee, Baby, Ain’t I Good to You
Avec Oscar Peterson
  • 1974 : The Good Life
  • 1975 : The Oscar Peterson Big 6 at Montreux
  • 1978 : The Paris Concert (1978)
  • 1979 :
    • Night Child
    • Skol
  • 1982 : Face to Face
  • 1983 :
    • A Tribute to My Friends
    • If You Could See Me Now
  • 1986 :
    • Oscar Peterson Live !
    • Time After Time
    • Oscar Peterson + Harry Edison + Eddie “Cleanhead” Vinson
    • Benny Carter Meets Oscar Peterson
Autres
  • 1962 : Chet Baker Sings, avec Chet Baker
  • 1963 : Folk ‘n’ Flute, avec Bud Shank
  • 1975 : Zoot Sims and the Gershwin Brothers, avec Zoot Sims
  • 1978 : How Long Has This Been Going On ?, avec Sarah Vaughan
  • 1989 : After Hours, avec André Previn
Notez cet article

Laisser un commentaire

Je suis Noah, un simple passionné de jazz qui a découvert ce genre musical en école de musique pendant mes cours d’histoire du jazz. J’ai commencé par regarder la complexité des partitions lorsque ce n’était pas de l’improvisation.
Jazz > Artistes de Jazz > Les guitaristes de Jazz > Joe Pass : un guitariste virtuose au talent incomparable